L'obtention du diplôme se fait sur examen à la fin de la deuxième année. Il donne ainsi un niveau BAC+2 aux étudiants l'obtenant. Contrairement au baccalauréat il n'y a pas d'épreuve de rattrapage pour ceux qui obtiennent une note légèrement inférieure à la moyenne requise (10/20).

Juste avant de passer le BAC, les lycéens établissent une liste d'établissements publics où ils souhaitent être formés. Cette liste doit contenir 5 choix au maximum. Il n'y a pas de liste de souhaits nécessaire pour les établissements privés. Par la suite les établissements recrutent en fonction de ces listes et des dossiers scolaires des candidats. Les appréciations des enseignants sont prises en comptes mais aussi et surtout les notes de première et de terminale (pour certaines sections, un entretien ou une lettre de motivation est également demandé). Des étudiants des Universités, IUT, écoles d'ingénieurs, etc., qui veulent changer de formation, peuvent également se présenter.

Le BTS est plus particulièrement destiné aux lycéens ayant suivi des études technologiques ou professionnelles.

Il existe plus d'une centaine de spécialités tertiaires, industrielles ou agricoles (alors appelé BTSA et dépendant du ministère de l'agriculture). Certains BTS proposent des options en 2e année (par exemple pour l'hôtellerie ou l'informatique de gestion).

L'environnement est proche des années de lycée, de par le lieu d'enseignement, le nombre d'élèves par classe et la charge de travail.

Comme tout étudiant, les étudiant de BTS ont accès aux bourses de l'enseignement supérieur, au logement du CROUS et au restaurant universitaire.

Ce diplôme est destiné à l'entrée dans la vie active, mais une poursuite d'étude peut être envisagée (celle-ci ne concerne cependant qu'environ un tiers des élèves, contre plus de la moitié en DUT). Le BTS acquis, l'étudiant peut parfois faire une troisième année de spécialisation qui équivaut à une licence. Les meilleurs d'entre eux peuvent continuer dans des écoles d'ingénieurs, universités, IUP...