En France, le questionnaire à choix multiples est utilisé en université et depuis, juin 2004, en partie pour l'épreuve de mathématiques au baccalauréat.