Ce n'est pas la nature de l'activité qui définit l'animation, sa spécificité réside dans le fait que les participants aux diverses activités établissent entre eux des rapports dont découlent pour eux des bénéfices: l'activité elle-même, le développement personnel et le renforcement de leur réseau de sociabilité.

L'animation socioculturelle permet donc le développement des relations sociales de ceux qui y participent et l'augmentation de leur autonomie. Elle ne se définit donc pas uniquement par des activités dont on pourrait dresser la liste, ni par un degré d'implication de l'animateur professionnel. Elle se déroule tant à l'intérieur qu'à l'extérieur des centres de loisirs.

L'animation socioculturelle joue en outre un rôle de détection et d'orientation sociale dans les quartiers et dans les villes. Chaque individu prend alors conscience qu'il peut se construire, se développer par lui-même. C'est que l'animation socioculturelle propose de développer la société, les quartiers avec les outils mis en place par sa population. Elle est cet intermédiaire, ce fil conducteur qui veut rapprocher l'individu de sa propre culture, de la société dans laquelle il évolue.

Enfin, l'animation socioculturelle offre des lieux où les personnes éprouvant des difficultés doivent pouvoir trouver écoute, aide, conseils, et orientation vers les appuis existants. Ces lieux sont par exemple le centre de loisirs, la maison de quartier, le centre socioculturel.

De façon générale, l'animation joue un rôle de prévention. Les professionnels de cette branche sont appelés les animateurs socioculturels.