Pas de panique, même si, pour certaines filières, dont les classes prépas, les IUT et les STS des lycées publics, vous vous trouvez déjà hors délai pour les pré-inscriptions, il vous reste des solutions pour cette rentrée 2007.
Mais alors où s’inscrire ? Et reste t’il de la place partout ?

  1. S'inscrire à l'université
  2. S'inscrire dans une école privée
  3. Opter pour un BTS...
  4. ... ou une école spécialisée
  5. Et pour les vrais retardataires : les cours par correspondance
  6. Les établissements qui recrutent
S'inscrire à l'université

La faculté attire les trois quarts des étudiants inscrits dans l’enseignement supérieur. Comme le garantit la loi, chaque étudiant doit pouvoir intégrer la filière universitaire de son choix. Mais si vous n’avez pas suivi la procédure de pré-inscription ou encore si, au dernier moment, vous avez décidé de poursuivre vos études à la fac dans une autre académie que celle où vous avez passé le bac, les choses se compliquent.

Il se trouve que certaines filières sont prises d’assaut et ce très tôt. Ainsi les sections de psychologie, art, ou communication affichent certainement un taux de remplissage élevé. Néanmoins, rendez-vous au secrétariat de l’université que vous avez choisie et retirez une fiche rectorale. Vous serez invité à formuler trois vœux pour une discipline et une université, qui seront examinés au début du mois de septembre par les commissions ad hoc du rectorat. Celles-ci rendront leur avis et prendront éventuellement contact avec vous pour vous proposer une réorientation, par exemple d’une licence de psychologie vers une licence de sociologie avec des options de psychologie.

A l’inverse, il est encore temps de s’inscrire dans les filières de philo, allemand, ou droit où la capacité d’accueil est plus large. Sachez de plus que l’inscription à la fac est possible jusqu’en septembre dans les filières généralistes.

inscription tardive Inscription tardive