Etant donné leur faible nombre, ils sont réservés aux étudiants aux faibles revenus, éloignés de leur famille ou aux étudiants étrangers.

Lorsque l’on est étudiant, il n’est pas toujours facile de trouver un logement qui soit économique et de qualité, c'est ce qu'offre le logement en résidence universitaire.

L’avantage principal de ces logements, c’est leur caractère économique. Mais ils permettent également de rencontrer du monde et de vivre à proximité de son lieu d’études.

Il existe deux types de logements gérés par les CROUS :

  • les chambres qui ont été fabriquées dans les années 1960-70, puis rénovées au cours des années 1990. Elles font environ 9 m2 et sont en général équipées d’un lit, d’un bureau, de rangements et d’un lavabo. Les sanitaires et la cuisine sont communs.
  • les studios et appartements qui sont plus récents. Ils mesurent de 18 à 23 m2. Ce sont des logements de type studio, T1, T2, et même T3. Eux bénéficient d’une cuisine et d’une salle de bain particulières.

La résidence en cité universitaire est certainement la manière la plus économique de se loger durant ses études. Aujourd’hui, le prix d’une chambre est d’environ 150 €/mois tout compris et avant déduction de l’ALS (allocation logement à caractère social).
Le prix d’un T1 est quant à lui d’environ 250 €/mois et son locataire peut bénéficier de l’APL (aide personnalisée au logement).

Les places en résidences universitaires, quel que soit le type de logement choisi, sont rares.
Il faut en faire la demande auprès du CROUS en même temps que les bourses, soit entre le 15 janvier et le 30 avril de l'année qui précède, en remplissant le Dossier Social Etudiant (DSE).
Celui-ci doit être rempli avant même les résultats d’examen ou les admissions.
La saisie du dossier permet d’exprimer plusieurs vœux qui seront autant que possible respectés.
Les logements sont attribués pour une année universitaire. Il ne faut donc pas oublier d’en refaire la demande chaque année. Si l’étudiant souhaite conserver le même logement l’année suivante, il doit le faire savoir au secrétariat de sa résidence mais ne pas oublier de remplir le DSE pour autant.

Si l’on ne réussit pas à obtenir de logement en résidence universitaire, il existe d’autres solutions, plus ou moins économiques, pour se loger lorsqu’on est étudiant :

  • les foyers ;
  • les logements HLM ;
  • la location en ville ;
  • la colocation.

Pour plus d'information, vous pouvez visiter le site officiel du CROUS afin de découvrir les différents emplacements des résidences universitaires.