Il travaille autant en établissements scolaires que dans des centres d’information et d’orientation (SCUIO, missions locales, délégations régionales de l’ONISEP, etc.) où il réalise réunions collectives d’informations et des entretiens individuels qui permettent aux jeunes de faire le point sur leur situation actuelle et de définir leur projet scolaire, universitaire et professionnel. Sa mission est de mieux faire connaître les métiers, les formations ou les secteurs d’activité. Pour cela il s’appuie sur une documentation riche et variée, sur support papier ou électronique et organise des visites en entreprises ou des forums sur les métiers.
Le Conseiller d'Orientation-Psychologue peut également proposer des bilans psychologiques approfondis, destinés à cerner les aptitudes d’un élève, par l’utilisation de tests psychotechniques ou des questionnaires d’intérêt professionnel, de personnalité, ou de motivation.

Officiellement, les missions d’un COP, fixées par le décret 91-291 du 20 mars 1991 sont les suivantes ; " les conseillers d’orientation psychologues exercent leur activité sous l’autorité du directeur du centre d’information et d’orientation (CIO) dont ils relèvent. Ils assurent l’information des élèves et de leurs familles. Ils contribuent à l’observation continue des élèves, ainsi qu’à la mise en œuvre de leur réussite scolaire. Ils participent à l’élaboration ainsi qu’à la réalisation des projets scolaires, universitaires et professionnels des élèves et des étudiants en formation initiale, afin de satisfaire au droit des intéressés au conseil et à l’information sur les enseignements et les professions. Outre cette mission prioritaire, ils participent à l’action du centre d’information et d’orientation en faveur des jeunes qui, à l’issue de la scolarité obligatoire, n’ont pas atteint le premier niveau de qualification reconnu, et en faveur d’autres publics, notamment des adultes. "

Le recrutement des COP se fait sur concours du ministère de l'Éducation nationale ouvert exclusivement aux titulaires d’une licence de psychologie sans limite d’âge. Les candidats admis sont nommés Conseillers d'Orientation-Psychologues stagiaires pendant 2 ans durant lesquels ils suivent une formation professionnelle rémunérée, qui les prépare au diplôme d’Etat de Conseiller d'Orientation-Psychologue (DECOP). En échange, ils souscrivent à l’engagement de rester au service de l’Etat pendant 10 ans. L'obtention du D.E.C.O.P. permet d'être titularisé en qualité de Conseiller d'Orientation-Psychologue.

Le COP est fonctionnaire de l’Education nationale, il exerce sous l’autorité du directeur du centre d'information et d'orientation (CIO) dont il dépend mais son véritable supérieur hiérarchique direct est l’inspecteur d’académie.
Comme pour tout fonctionnaire, la rémunération est fonction de l’échelon et du grade. Un stagiaire commencera avec un salaire mensuel net de 1300 €, puis après deux ans, le titulaire touchera 1550 € pouvant aller au maximum jusqu’à 2921 € après 30 ans de carrière.

Les COP peuvent évoluer vers des postes de direction, notamment au sein des centres d'information et d'orientation. Après 5 ans d’ancienneté, ils peuvent également passer le concours de chef d’établissement scolaire ou de nombreux concours de la catégorie A.