A sa création, le CNAM était seulement un lieu de démonstration "pour l'emploi des outils et machines utiles aux arts et métiers".
En 1819, le gouvernement donne pour mission à cet établissement de délivrer "un enseignement public et gratuit pour l'application des sciences aux arts industriels".
C’est alors que Charles Dupin crée la première tribune d'enseignement de mécanique appliquée aux arts.

Ouvert à tous, le CNAM permet d’obtenir de nombreux diplômes.
On y donne principalement des cours pour adultes, en formation continue, à distance, ou encore des cours du soir.

Le CNAM est un établissement public de l'État à caractère scientifique, culturel et professionnel, doté du statut de "grand établissement".
Aujourd’hui, il présente une triple mission : la formation, la recherche et la diffusion de la culture scientifique et technique. Il permet de développer ses compétences en permanence, partager ses connaissances, communiquer en réseau et innover en groupe.

Le CNAM s’est organisé en 4 pôles d’enseignement et de recherche :

  • Économie et gestion ;
  • Sciences et techniques industrielles ;
  • Sciences et technologies de l'information et de la communication ;
  • Travail et société.

Le CNAM est implanté dans plus de 150 villes en France et à l'étranger.
Il propose des centres de formation en métropole et dans les DOM-TOM regroupés autour de 28 centres régionaux. Le CNAM est en partenariat avec plus de 32 pays en Europe, au Maghreb, en Afrique, en Asie et en Amérique Latine.

Avec plus de 1200 unités d’enseignement et 4000 diplômes proposés, de Bac+2 à Bac+8, le CNAM regroupe 85300 inscrits dans l’ensemble du réseau dont 7700 en formation ouverte à distance.

Le 8 juillet 2004, le CNAM a signé un nouveau contrat de développement avec l'État afin de renouveler et réaffirmer l'actualité de cette vocation.
Toutes les informations complémentaires relatives aux formations des sciences de l’art sont sur le site du CNAM, www.cnam.fr.