Il a été institué en 1744 par l’Université de Paris à l’initiative de l’Abbé Legendre.

Les premiers prix furent décernés en 1747 à Sorbonne. Le concours général s’adressait alors aux garçons des lycées parisiens.
Depuis, il s’est ouvert aux élèves de province et ensuite aux filles à partir de 1924.

A l’époque, les matières évaluées étaient le français, le latin, le grec, l’histoire, les mathématiques et la physique.
En 1981, il s’ouvre aux disciplines technologiques et en 1995 au baccalauréat professionnel.
Aujourd’hui, le concours général des lycées et des métiers évalue les candidats sur des sujets conformes aux programmes officiels, mais les épreuves sont plus exigeantes que celles du baccalauréat.
De nombreux hommes célèbres ont passés et réussis le concours général des lycées et des métiers.

  • Des hommes politiques : Jean Jaurès, Léon Blum, Georges Pompidou, Alain Juppé ;
  • Des savants : Louis Pasteur, Laurent Schwartz ;
  • Des hommes de lettres, des philosophes, des écrivains, des chefs d'entreprise : Charles Baudelaire, Victor Hugo, Georges Semprun, Emmanuel Schmitt.

Le concours général s'adresse aux classes de première et aux classes de terminales des lycées d'enseignement publics et privés sous contrat, aux classes de terminales des lycées d'enseignement professionnel publics et privés sous contrat ainsi qu'aux apprentis en année terminale de formation en centre de formation d'apprentis.

Aujourd’hui, plus de 18 spécialités sont concernées par le concours général des métiers. Elles sont différentes, selon la classe, la filière et les options choisies.

Les récompenses ne s'adressent qu'aux examens de dissertation et composition. Elles sont descernées par le Ministre sur proposition des présidents du jury :

  • Les premiers, deuxièmes et troisièmes recoivent des prix. La somme diffère selon la région et l'académie ;
  • On accorde aux cinq suivants au maximum une distinction, appelée accessit, car ce sont les élèves qui ont été les plus proches des prix ;
  • Dix recoivent une mention selon le niveau des prestations.

Les lauréats des premier, deuxième et troisième prix sont invités à une cérémonie au cours de laquelle leurs récompenses leur sont décernées.