Ce degré est divisé entre :

  • l'école maternelle qui n'est pas obligatoire ;
  • l'école élémentaire (souvent appelée par erreur école primaire) qui est obligatoire.

Certaines écoles rurales sont appelées école primaire parce qu'elles regroupent l'école maternelle et l'école élémentaire sous une direction unique.

Avant l'instauration de la Cinquième République, l'enseignement était structuré par ordre :

D'un côté les élèves de l'enseignement primaire restent dans le primaire du début jusqu'à la fin de leur scolarité. Les meilleurs élèves qui choisissent de ne pas préparer le certificat d'études primaires suivent des cours primaires supérieurs, organisés par les écoles primaires qui leur permettent d'atteindre le brevet.

D'un autre côté les élèves de l'enseignement secondaire suivent les cours élémentaires de la onzième à la septième organisés par le collège ou le lycée au sein duquel ils continuent jusqu'au baccalauréat.

Même si des passerelles ont existé, elles étaient plutôt rares et peu empruntées.

Lors de l'abolition des deux ordres, les cours complémentaires ont été transformés en collèges d'enseignement généraux.