Organisation

Le collège est organisé en quatre classes et trois cycles :

  • sixième (11-12 ans) : cycle d'adaptation ;
  • cinquième (12-13 ans) et quatrième (13-14 ans) : cycle central ;
  • troisième (14-15 ans) : cycle d'orientation.

L'organisation est similaire à celle du lycée. Ce qui étonne peut-être le plus les élèves lors de l'entrée au collège est que l'enseignement n'est plus dispensé par un professeur unique, mais par plusieurs professeurs (un par matière). C'est à la fois une nécessité « technique » (l'enseignement devient plus poussé qu'en primaire et il devient difficile pour une personne d'enseigner toutes les matières, d'autant que le professeur de collège peut également être un professeur de lycée) et une nécessité pédagogique (l'école devient plus un lieu d'enseignement qu'un lieu d'éveil).

Objectifs

En 1999, le ministère annoncé quatre grands objectifs pour le collège :

  • acquisition de savoirs et de méthodes de travail ;
  • construction de comportements durables et de respect mutuel ;
  • préparation d'un projet de poursuite d'études ;
  • lutte contre les difficultés par une pédagogie adaptée à chacun (pédagogie différenciée)

D'autre part, le collège doit assurer deux missions :

  • transmettre à tous les collégiens une culture commune par la transmission d'un bagage commun de connaissances, de savoirs, de compétences, la maîtrise des langages, la culture des humanités, la culture scientifique et technique ;
  • favoriser l'éclosion des talents des élèves par l'épanouissement de leur intelligence et de leur sensibilité.

Évaluation

L'enseignement reçu au terme de la scolarité au collège est sanctionné en fin de troisième par le Brevet des collèges ou "Diplôme National du Brevet"(contrôle continu sur les classes de 4e et 3e puis épreuves écrites en histoire/géographie, mathématiques et français).Toutefois, à partir du brevet 2006, les élèves pourront choisir entre histoire-géo et SVT/physique-chimie. Cependant, l'obtention du Brevet des Collèges n'est ni nécessaire ni suffisant pour entrer au lycée, cette entrée étant décidée en conseil de classe. On considère généralement qu'obtenir le Brevet des Collèges est plus facile que d'être admis en classe de seconde.

Orientation

Pour tous les collégiens (élèves des classes générales ou des classes d'enseignement adapté), l'élaboration d'un projet d'orientation est un objectif essentiel. L'Education nationale a l'obligation de proposer à tous les élèves, quelles que soient leurs difficultés, une poursuite d'études en lycée général ou en formation qualifiante. (loi de 1989).

Adaptation et intégration

Pour les jeunes (12-16 ans) en grandes difficultés, il existe des dispositifs particuliers relevant de "l'enseignement adapté".

L'adaptation et l'intégration scolaire AIS concernent aussi bien l'École élémentaire que le collège. Depuis une loi de 1985 existent ainsi pour le second degré des SEGPA, sections d'enseignement général et professionnel adaptés ainsi que des EREA, établissements régionaux d'enseignement adapté. Ils sont ouverts aux jeunes présentant des "difficultés scolaires graves et persistantes", après examen du dossier par une commission spécialisée.

Ces établissements succèdent aux "sections d'enseignement spécialisé" que les adolescents avaient depuis longtemps rebaptisés "sections enfants sauvages". Les SEGPA peuvent être intégrées dans des collège ordinaires ou bien avoir leurs propres locaux. Les EREA, accueillant des jeunes aux difficultés souvent plus lourdes, disposent de locaux propres et de moyens renforcés (psychologue, éducateurs…). Hors Paris, tous les EREA assurent également un internat.

L'enseignement en collège adapté est sanctionné en fin de troisième par le CFG, certificat de formation général. C'est le premier des diplômes délivrés par l'Education Nationale (niveau V bis). Il ouvre la possibilité d'accéder au lycée professionnel ou à des métiers demandant un faible niveau de qualification.