Composantes

Elles sont divisées en composantes: UFR (unités de formation et de recherche), instituts, écoles... Les UFR n'ont pas d'autonomie, les Instituts et Ecoles internes jouissent d'une autonomie poussée (article 33 de la Loi Savary), les UFR médicales et odontologiques d'une autonomie relative (article 32 de cette loi), dans l'optique des CHU.

L'intitulé des composantes est très variable. Les UFR ont des départements qui correspondent plus ou moins à ce qu'on appelle couramment "Facultés". Par exemple : département d'Histoire de l'art d'une UFR de sciences historiques, département de Biologie d'une UFR de sciences expérimentales...




Diplômes délivrés

Les universités jouissent d'une autonomie pédagogique: elles réalisent et proposent les maquettes de diplômes (avec la réforme LMD, cette proposition inclut l'intitulé du diplôme et sa structure générale) au ministère de l'Éducation nationale. Si le ministère accepte la proposition, les diplômes sont habilités à être délivrés par l'université, avec qualité de diplôme national. Il en va ainsi pour les diplômes suivants :

  • Licence ;
  • Master (à ne pas confondre avec les mastères qui ne sont pas des diplômes nationaux) ;
  • Doctorat ;
  • DUT ;
  • Diplômes d'ingénieurs ;
  • Premiers cycles des études médicales et odontologiques (les deuxièmes cycles sont soumis au ministère par l'UFR directement);
  • etc.

Les universités peuvent également délivrer des diplômes d'Université (DU) ou interuniversitaires (DIU) non habilités et donc non reconnus par l'Etat. Ces diplômes intéressent principalement la formation continue et la formation complémentaire des médecins et pharmaciens.




Fonctionnement

Les universités ont une démocratie interne

Trois conseils (Conseil d'Administration, Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire, Conseil Scientifique), avec leur composition et attributions propres, élus par les différents acteurs (enseignants, IATOS, étudiants), dirigent l'Université. Les élus ont un mandat de 4 ans ou 2 ans (pour les étudiants). Il est à noter que des personnalités extérieures siègent dans ces conseils, avec voix délibérative. Leur proportion est minime.

Le bureau directeur (Président, Vice-présidents...) est élu par le Congrès des 3 conseils, pour 4 ans (exception faite du Vice-président étudiant, si le poste existe, qui a un mandat de 2 ans). Le président représente l'Université, président les conseils et leur soumet des votes.

Le secrétaire général est nommé par le Ministère, sur proposition du Président de l'Université, et veille à la bonne gestion de l'établissement.

Le Recteur de l'Académie est de droit Chancelier des Universités de son académie : il reçoit les procès-verbaux des séances des Conseils d'Administration des universités de son académie, et assure la présidence en cas de défaillance, de faute grave ou de troubles sévères du fonctionnement d'une de ces universités.

Enseignement supérieur non universitaire

En France, certains enseignements post-bac sont enseignés en dehors des universités : grandes écoles, BTS... Mais l'Université est seule habilitée à délivrer le titre de docteur.