Les cours sont pour la plupart délivrés en anglais. Le MBA permet de gagner en compétence et en responsabilité. L’intéressé doit avoir au moins 3 ans d'expérience professionnelle et peut choisir entre deux cursus :

  • le MBA à temps plein (full-time). Suivant les établissements, la durée de la scolarité est de un à deux ans. L’intéressé doit fournir une grande quantité de travail par jour, et doit s’attendre à subir une grande part de stress ;
  • le MBA à temps partiel (part-time). Les cours se déroulent le soir et les week-ends, ainsi qu'au cours de séminaires (2 à 3 semaines pendant l’été). Les cours s'étalent sur une période de deux à trois ans. Cette formule est le plus souvent réservée aux cadres en activité qui ne leur permet pas de suivre une formation à plein temps. Les MBA à mi-temps sont plus chers, mais très souvent c’est l’entreprise qui le prend en charge financièrement.

Les MBA généralistes attirent une majorité d'étudiants. Les MBA spécialisés sont destinés aux étudiants qui ont une vision précise de leur carrière future. Mais aussi leur vocation peut être de répondre à la demande des entreprises. Ils comportent des cours dans un domaine précis et ciblé.

Le coût varie entre 10 000 et 25 000 €, mais l’obtention d’un MBA peut se traduire par une augmentation de salaire, qui est parfois doublé ! Plus l’école est cotée, plus le salaire grimpe.

Enfin, il faut savoir que le terme MBA n’est ni un diplôme, ni un titre protégé, ni une appellation contrôlée. N’importe quelle formation en gestion accessible au Bac +4 peut s’autoproclamer MBA. Il est préférable que le MBA convoité soit labellisé par l'une des trois accréditations existantes : l'AACSB, l'AMBA et l’EQUIS. Les accréditations sanctionnent la qualité d'un programme et servent de référence. Seules ces trois accréditations sont internationales et constituent un gage de sérieux.